UNE VIE SANS TEMPS MORT, roman-photographique et performances, 2005-2010

Une vie sans temps mort est un roman-photo fleuve constitué de 267 planches (12 chapitres), réalisé en collaboration avec Cyril Jarton. Il a été activé à trois reprises sous la forme d’une « lecture vidéo-projection » de 90 minutes environ. La partie sonore – lecture de textes, chansons, créations sons et diffusion de musiques – fut interprétée en direct par ses deux auteurs acteurs.

Extrait du roman-photo + visuels de la performance au Générateur de Gentilly – Frasq 2010
Une vie sans temps mort, performance, Gentilly, Le Générateur, Frasq2010
Une vie sans temps mort, performance, Gentilly, Le Générateur, Frasq2010
Une vie sans temps mort, performance, Gentilly, Le Générateur, Frasq2010
Extrait, "Tableau de chasse", Chap. I
Extrait, "Tableau de chasse", Chap. I
Extrait, "Tableau de chasse", Chap. I
Extrait, "Tableau de chasse", Chap. I
Extrait, "Le Château", Chap. II
Extrait, "Le Château", Chap. II
Extrait, "Le Château", Chap. II
Extrait, "Le Château", Chap. II
Extrait, "Le Château", Chap. II
Extrait, "Chambre 69", Chap. III
Extrait, "Le Château", Chap. II
Extrait, "Le Château", Chap. II
Extrait, "Le Château", Chap. II
Extrait, "Chambre 69", Chap. III
Extrait, "Chambre 69", Chap. III
Extrait, "Chambre 69", Chap. III
Extrait, "Chambre 69", Chap. III
Extrait, "Chambre 69", Chap. III
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Chambre 69", Chap. III
Extrait, "Chambre 69", Chap. III
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage en Chine", Chap. IV
Extrait, "Voyage dans l'espace", Chap. V
Extrait, "Voyage dans l'espace", Chap. V
Extrait, "Voyage dans l'espace", Chap. V
Extrait, "Voyage dans l'espace", Chap. V
Extrait, "Voyage dans l'espace", Chap. V
Extrait, "Voyage dans l'espace", Chap. V
Extrait, "Voyage dans l'espace", Chap. V
Extrait, "Voyage dans l'espace", Chap. V
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Voyage de printemps", Chap. VI
Extrait, "Motel", Chap. VII
Extrait, "Motel", Chap. VII
Extrait, "Motel", Chap. VII
Extrait, "Motel", Chap. VII
Extrait, "Motel", Chap. VII
Extrait, "Motel", Chap. VII
Extrait, "Motel", Chap. VII
Extrait, "Motel", Chap. VII
Extrait, "Dionysos", Chap. VIII
Extrait, "Dionysos", Chap. VIII
Extrait, "Dionysos", Chap. VIII
Extrait, "Dionysos", Chap. VIII
Extrait, "Dionysos", Chap. VIII
Extrait, "Dionysos", Chap. VIII
Extrait, "Vénus", Chap. IX
Extrait, "Vénus", Chap. IX
Extrait, "Vénus", Chap. IX
Extrait, "Vénus", Chap. IX
Extrait, "Jésus", Chap. X
Extrait, "Jésus", Chap. X
Extrait, "Jésus", Chap. X
Extrait, "Jésus", Chap. X
Extrait, "Lutte finale", Chap. XI
Extrait, "Lutte finale", Chap. XI
Extrait, "Lutte finale", Chap. XI
Extrait, "Lutte finale", Chap. XI
Extrait, "Lutte finale", Chap. XI
Extrait, "Lutte finale", Chap. XI
Extrait, "Épilogue provisoire"", Chap. XII
Extrait, "Épilogue provisoire"", Chap. XII
Une vie sans temps mort, performance, Gentilly, Le Générateur, Frasq2010
Historique et processus du projet

Une vie sans temps mort démarre à l’automne 2005, avec l’idée d’expérimenter le genre oublié du roman-photo et de le détourner de son encrage feuilleton & presse du coeur. Il se constitue progressivement pendant trois ans.

A deux, nous mettons en place des séances de prises de vue, de lectures, de discussions et de réflexion, autour du scénario. Le diaporama est créé suite à des séances de « tournage » réalisées sur un mode improvisé, en étroite liaison avec notre quotidien et sa géographie – Paris, Marseille et la campagne charentaise. Nous travaillons avec des moyens simples – un appareil photo numérique, un ordinateur, des livres et de quoi écrire. Nous choisissons d’être nous-mêmes les acteurs et d’interpréter plusieurs rôles, tout en laissant la porte ouverte, si l’occasion se présente, à l’entrée d’un autre protagoniste dans le roman.

Le roman-photo est une forme « légère » qui permet de réduire au maximum les contraintes économiques, techniques, sociales – dans la vie comme dans le roman, il s’agit d’identifier les différents processus de domination, afin de nous en libérer et de proposer un cheminement hors des territoires sous contrôle. Par la fiction, nous transformons l’environnement fonctionnel en terrain de Jeu : « Le Château » (chapitre 2) installé dans les moulins de Pantin, « Voyage en Chine » (chapitre 4) dans le 13ème arrondissement de Paris, « Voyage dans l’espace » (chapitre 5) par le biais de la salle de conférence du parti communiste, place du Colonel Fabien à Paris, transformée en soucoupe volante, …

VIVRE SANS TEMPS MORT ET JOUIR SANS ENTRAVE est une formule clef de mai 1968 – nous (re)lisons Guy Debord – La Société du Spectacle, Rapport sur la construction des situations ; nous (re)voyons ses films Critique de la séparation et In girum imus nocte et consimimur igni. En même temps, nous sommes avec Rabelais – voyages à travers les îles en quête de la dive bouteille, jeux tous azimuts. Dans Chemins qui ne mènent nulle part de Heidegger, un texte nous fait signe: « Pourquoi les poètes en temps de détresse ? ». Le temps de la détresse est le temps mort de la froide rationalité technique, matérialisé dans le roman par le système de répression « floodien ».